Flux RSS
Textes

Catégorie 'Scénarii'

MILLE ANS (l’Enfer-Me-Ment)

« ŒIL POUR ŒIL, DENTS POUR DENTS », peu importe car « l’Enfer-Me-Ment ». Loin d’elles, près d’HELL, peu importe car « l’Enfer-Me-Ment ». Mille ans s’écoulent, mille ans se perdent. Apprendre de ses péchés, apprendre isolé de ses fautes, apprendre seul avec soi-même de ses propres frayeurs, de ses catatoniques erreurs. Mille ans s’écoulent, [...]

Lire tout le texte »

ERRANCE (l’Enfer-Me-Ment)

J’erre, je vaque, je traîne, je m’égare, je cherche et je me cherche. Je déambule neurasthénique au milieu des tombeaux et des croix de granit, celles dont l’horloge a fait poussière, celles dont la mémoire est devenue cendres et oubli. Je traîne, je vaque, je m’égare, je survis, j’embrasse ma colère et j’enlace mes pulsions. [...]

Lire tout le texte »

Traquer les excès, toucher la plaie et la faire saigner encore plus fort. La nuit, dame Lune et ses outrages, mère des ténèbres avec ses cicatrices charismatiques. Errance et nonchalance. L’errance, seul avec ses peurs, seul avec ses angoisses, L’errance est forgeronne, elle dévaste, elle secoue, mais l’errance est un apprentissage. L’éternité s’amuse avec nos [...]

Lire tout le texte »

END-JOY (l’Enfer-Me-Ment)

« Vertige des contredanses, vestige des contre-sens. »… Le temps s’arrête, le temps s’affole. Avec cynique ritournelle l’horlogerie sera folle dans cette triste farandole. Interminable errance carcérale, inépuisable errance infernale, l’horloge deviendra folle. Le vent me crache ses brasiers sur les ailes, il me gerbe ses angoisses en pleine face. Froidement son baiser m’enlace, il [...]

Lire tout le texte »

Déchéance de l’innocence, la décadence s’immisce à travers chacun de nos sens. Digitalisation en effervescence, la sacralisation de toutes déviances s’érige dans la sordide et dépressive quintessence. Ivresse de la dégénérescence, Perversion de nos innocences. Le chant des blasphémateurs est désormais l’hymne à tous leurs vices. Croix de bois, croix de fer, croix en bois [...]

Lire tout le texte »

ÀQUITATORT (l’Enfer-Me-Ment)

« Écrire en pleine crise, réveiller et dévoiler ses angoisses. Décrire ses faiblesses, exhiber ses frayeurs, succomber à l’horreur et retranscrire le Blasphème. Peindre l’hérésie, dessiner ses cauchemars pour finir par en devenir un. » Ici-bas le temps est à l’arrêt. J’entends un millier de voix crier, hurler, beugler toutes sortes d’agonies, toutes sortes de [...]

Lire tout le texte »

PEINE D’OMBRES (l’Enfer-Me-Ment)

J’ai l’ivresse des abysses, j’ai l’addiction des excès. Je désire survivre, je désire fuir mes pulsions mortifères. Mais sans frisson, sans émotion, le vide n’est que trop présent. J’ai appris au degré des siècles, au fur et à mesure des millénaires, j’ai appris la gravité des conséquences lorsqu’on allume la mèche, lorsqu’on déclenche l’étincelle. J’ai [...]

Lire tout le texte »

L’horreur en fête, les prêtres hurlent à tous les refusés combien nous sommes tous « blasphème », combien notre errance est « hérésie ». Les âmes damnées rugissent de mille douleurs et mille peines, la prêtrise vocifère la révocation de l’existence et jouit de blâmer, condamner tous ceux qui survivent à travers la « différence [...]

Lire tout le texte »

Rien ne change, rien ne s’efface, tout se meurt puis se réveille. Le vent ne chasse pas l’abomination du passé, non. Les siècles deviennent poussière et s’éclosent encore, encore plus gores. Le déclin n’est pas une fin, juste une mise à jour du système. Tuer la souffrance et se contorsionner avec ses propres dualités, ses [...]

Lire tout le texte »

PRIVILÈGES D’ENFER

Les croix s’embrasent, les prières se crament, l’hérésie est un charme. Tapis dans l’ombre et la pénombre, rongé par la honte, chaque ange déchu a la trouille du feu purificateur. Terrifié par ce feu absolu, un feu qui sanctionne, un feu qui condamne et qui lacère tous ceux qui s’aventurent sur le seuil de la [...]

Lire tout le texte »

Page Suivante »