Flux RSS
Textes

Catégorie 'Socio-Politique'

Derrière l’affiche publicitaire 2021 de l’entreprise ‘AdopteunMec.com’, on voudrait faire croire que les époques sont révolues et que les féministes sont l’égal… Pure duperie, voire même une prodigieuse supercherie « nazillonne ». En effet les femmes choisissent, mais dans l’esprit de cette institution de « Adopter un Mec », les féministes avouent et légitiment que l’amour, le droit d’être [...]

Lire tout le texte »

Durant les dix dernières années traversées à travers divers excès, par-delà plusieurs deuils et pulsions mortifères, ainsi que pas mal de folie mentale, pendant ces dix années donc, les trois passées à pratiquer la sociabilisation m’ont fait le même effet que l’on ressent lorsqu’on cueille une rose flamboyante. Une rose d’un rouge passionnant et passionnel, [...]

Lire tout le texte »

Aisance de la médisance. Facilité à juger, à stigmatiser, à moquer du doigt pointé braquant le coupable idéalisé, déclaré d’emblée « l’accusé ». Le miroir des faux-semblants égaye les « bien-pensantes » consciences. Bienheureux les aveugles au royaume de la négation, diktats de l’inconscience. Le procès de Salem est un régal pour l’inquisition, la chasse aux sorcières est le [...]

Lire tout le texte »

l’Enfer-Me-Ment

« Nous étions jadis dans un royaume baptisé « le pays des droits de l’homme », là où sur sa bannière il fût inscrit : « liberté, égalité, fraternité »… Décadence d’une gérance, absurdité d’un état d’urgence qui se définit dans une psychiatrique démence. À présent liberticide se rime avec suicide, fratricide se rime avec génocide. Civisme se rime [...]

Lire tout le texte »

Perdu au fond des limbes, noyé d’interrogations, emmitouflé dans les peurs et les doutes. Je regarde l’absolu vide. Aussi vertigineux que glacial, aussi profond que terrifiant, quasi sidéral, rappelant à l’ordre. J’entends les voix oubliées venant de ce gouffre inquiétant, ces voix font écho à la surface. Elles appellent n’importe quelle âme susceptible de prêter [...]

Lire tout le texte »

« Un cadavre ne se venge pas des injures. » William Blake. Le monde ressemble à un miroir du passé, un miroir brisé par les siècles, des époques aux déchirures fracassantes qui, par les excès, ont gravé l’emblème du chaos et de la démence décadente. Je traverse l’horloge dans l’amertume dépressive et je masque la [...]

Lire tout le texte »

Somptueuse Déesse. Désirs, érotisme, tu es Poétesse. Sulfureuses Hôtesse. À tes seins, à tes fesses, je me confesse. Dans mes rêves les plus intimes tu es la promesse. Attrayante tourterelle aux enivrants supplices. Délice de l’Éden enflammant mes plus jolis caprices. Traverser l’enfer aux mille charmes. Parcourant ce Ciel aux mille femmes. #LaCompagnieLittéraire Lorsque l’amour [...]

Lire tout le texte »

Le chaos appelle à l’ordre, le désastre se conjugue à la désespérance, le sang attise les excès. Et pourtant, malgré l’évolution darwinienne, malgré les prouesses technologiques, l’humain est et restera un misérable cancer pathétique qui n’est rien d’autre qu’une nuisance malfaisante à l’égard de la vie. J’ai contemplé l’éternité, j’ai observé la décadence des siècles, [...]

Lire tout le texte »

La nuit traque l’éclipse, elle pourchasse le seuil qui sépare les pulsions de la raison. Progressivement la nuit grappille l’horizon afin d’étendre son royaume. Elle n’a que quelques heures pour influencer la balance. Ensuite elle battra en retraite jusqu’au « lendemain » car une fois que le Sablier de l’échiquier aura tourné, le soleil aiguisera les traîtrises, [...]

Lire tout le texte »

Le baiser frigorifique de la mort enlace l’esprit. L’alchimiste provoque des excès. Tourmenté et perdu, enflammé et confus, le sablier se diffuse sur la démesure. Il s’infiltre en perfusion neurasthénique. Il l’invite encore à la dévergondée en moi, à ce qu’elle souille et salisse mes entrailles. Confusion, désespoir, amertume mélancolique. Ivresse de tendresse, addictif à [...]

Lire tout le texte »

Page Suivante »